Zestes 2 vie !

lundi 23 janvier 2012

Tarte tatin aux cèpes, brebis et magret de canard

A la maison, nous avons de la chance de pouvoir déguster des cèpes assez régulièrement grâce à la mamie de mon homme qui arpente, en automne, les bois bourguignons de long en large !

Quand les récoltes sont fructueuses, les champignons sont stérilisés en bocaux et nous sommes ravis de pouvoir en profiter.

Du coup, on essaie de les accomoder de différentes façons pour varier les plaisirs ! Alors quand je suis tombée sur la recette de cette tarte tatin salée du blog Sweet & Salty, que j'apprécie beaucoup, et bien je n'ai pas hésité longtemps ! Et cette entrée a pris place dans notre menu du réveillon de Noël... Et c'est là que vous vous dites : "Mais, on est le 23 janvier !!!" Et bien oui, et alors ! Sourire.

Rassurez-vous... Réalisez cette tarte quand cela vous chante ! Occasion festive ou non. Elle ferait très bien l'affaire pour un repas du soir...

recette

Commencer par préchauffer le four à 210° (Th. 7).

Faire revenir les cèpes dans une poêle avec 2 cuillères à soupe d'huile d'olive pendant 2 à 3 minutes, sur feu moyen, puis ajoutez l'ail finement haché et les noix concassées. Mélanger et laisser cuire 1 minute à feu doux. Arroser du Banyuls, mélanger puis saupoudrer du persil. Saler, poivrer, puis réserver les cèpes.

Découper 4 cercles de pâte feuilletée d'environ 13 cm de diamètre (pour des moules de 10 cm de diamètre) puis beurrez généreusement chaque moule.

Déposer les cèpes dans le fond des moules. Tasser légérement.

Découper en morceaux le fromage de brebis et le repartir sur les cèpes. Poivrer. 

1

Couvrir avec le cercle de pâte feuilletée puis rabattre la pâte vers l'intérieur des moules afin de recouvrir la garniture.

Faire un petit trou au centre de vos tartes tatin, de manière à évacuer l'humidité qui se dégagera lors de la cuisson.

2

Enfourner pour 20 minutes. Sortez les tatins et laissez-les tiédir avant de démouler.

Déposer 4 tranches de magret de canard fumé sur chaque tarte, puis les saupoudrer de persil et de pignons de pin.

Nous avons dégusté ces tartes tatin avec une salade de roquette assaisonnée à l'huile de noix et vinaigre balsamique.

3

Nous nous sommes régalés ! Seul petit bémol, j'ai trouvé le goût du fromage trop peu prononcé par rapport aux autres saveurs. Si vous avez des idées...


jeudi 12 janvier 2012

Terrine aux deux saumons

Une recette que j'adore !  Testée à 3 reprises et toujours appréciée.

Une recette qui a réussi à atteindre mon cahier de recettes ! Pour vous dire...

Et oui, parce que malgré le blog, le cahier perdure... Et que contient-il ? Les recettes fétiches ! Celles de l'enfance et celles qui rappellent des souvenirs de l'enfance.... Et puis, celles que je teste, pour lesquelles j'ai un vrai coup de coeur et qu'il me plairait de transmettre. Le critère de ces dernières ? Simplicité des ingrédients, simplicité de la réalisation et surtout... du goût !

Étonnement, je n'ai jamais posté mes recettes fétiches ici... Peut-être pour préserver les souvenirs qu'elles contiennent...

Bref, revenons-en à notre terrine !

Ce que j'aime dans cette recette, c'est qu'elle peut s'adapter à pas mal d'occasions... Je l'ai réalisée pour mon buffet de pendaison de crémaillère, pour un repas estival simple et léger, accompagnée d'une salade et pour le réveillon de Nouvel An.

Donc, simple ou chic, elle a tout bon ! ;)

Allez, branchez vos mixeurs, allumez vos fours et... let's go !

recette terrine

Mettre dans le bol du mixer le saumon frais, les oeufs, la crème liquide. Mixer jusqu'à ce qu'à l'obtetion d'une pâte à consistance épaisse. Ajouter les herbes ciselées la paprika, le sel et le poivre et le jus de citron (en fonction de vos goûts).

Tapisser un moule à cake de papier sulfurisé (ou utiliser un moule à cake en silicone). Mon p'tit système D pour maintenir le papier sulfurisé en place : les épingles à linge ! (Voir photo)

Verser un tiers de la préparation dans le moule puis tapisser d'une couche de saumon fumé.

couches

Verser un nouveau tiers de la préparation. Couvrir d'une deuxième couche de saumon fumé et terminer par le dernier tiers.

Déposer le moule et la préparation dans un plat rempli d'eau.
Couvrir avec une feuille d'aluminium et enfourner 45 minutes à 180° (four préchauffé) puis 5 minutes sans la feuille d'alu.

Piquer votre terrine et augmenter le temps de cuisson si la lame ne ressort pas sèche.

Laisser refroidir puis garder au réfrigérateur jusqu'au moment de servir, il ne reste plus qu'à démouler et à vous régaler !

terrine entiere

Cette terrine a aussi ce côté pratique de pourvoir être réalisée la veille sans souci.

Je l'ai servie avec une mayonnaise maison aux herbes, allégée par l'ajout d'un blanc d'oeuf monté en neige.

terrine coupée

Posté par profsvt59 à 20:38 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , ,

samedi 7 janvier 2012

Crème brulée au roquefort, chantilly de poire

Un petite recette de fête, a posteriori ! Mais on a toujours quelque chose à fêter, non ? ;)

Je l'ai trouvé chez Amuses bouche, un blog que j'apprécie beaucoup parce qu'il me fait saliver autant par la qualité des ses photographies que par celle des recettes proposées !

Une recette qui fait beaucoup d'effet, encore plus si on ne la loupe pas, comme je l'ai fait ! Sourire.

Enfin, ne soyons pas négative ! Disons que je peux encore m'améliorer sur la réalisation... Mais c'était une première, alors il faut rester indulgent avec soi même !

Voici la recette pour 6 verrines.

recette

Commencer par mélanger les 160g de crème liquide et le nectar de poire et placer ce mélange dans un siphon avec 1 cartouche de gaz. Laisser au frais minimum 2 heures.

Fouetter les jaunes d’œufs en y ajoutant la crème doucement pour ne pas créer de mousse. Versez dans les verrines et ajoutez le fromage coupez en morceaux. Faites cuire 50 min dans un four préchauffé à 110°C (th.3-4). Si au bout de 50 min votre crème brûlée est encore trop liquide, augmenter la température à 160°C (th.5) pendant 5 min mais attention à ce qu’elle ne bout pas.

Laisser refroidir vos crèmes.

Couper la poire bien mûre en petits dés et les repartir sur les crèmes. (J'ai citronné mes dés de poires de manière à ce qu'ils ne noircissent pas.)

Couper l'autre poire en fines tranches à l’aide d’une mandoline. Les placer sur une plaque de cuisson recouverte d’une feuille de papier sulfurisé ou d'une feuille de cuisson en silicone et saupoudrer de sucre glace. 

Cuire les poires dans le four préchauffé (110°C) pendant 1h30 à 2h, elles doivent sécher mais ne pas brûler (baisser la température si elles prennent une coloration). Les laisser refroidir dans le four éteint.

Au moment de servir, secouer le siphon et recouvrir les poires de mousse. Décorer d'une chips de poire et servez aussitôt (la mousse retombant assez rapidement).

Tout peut-être préparé la veille et monté au moment de servir.

creme brulée au roquefort

Je ne reviendrais pas sur l'association roquefort-poire, qui n'est plus à prouver. Qui plaît ou qui ne plaît, mais là dessus, je n'ai pas beaucoup d'impact ! Sourire.

Maintenant, j'avoue que les saveurs sont subtiles, pas trop prononcées et que même les réticents au roquefort ont goûté et apprécié

Alors, quelles sont les choses sur lesquelles je pense pouvoir m'améliorer ? Les chips de poire ! Trop cuites à mon goût. Et surtout, malgré le fait que la recette indique que l'on puisse les réaliser la veille, je ne vous le conseille pas, malgré les précautions prises, mes chips ont ramolli...

Ne vous interrogez pas, la crème n'a rien de brûlée. Et je pense que ça n'ajouterai rien de le faire.

Dernière remarque : J'aurais aimé que la chantilly ait plus de goût. Comment faire ? Peut-être centrifuger soi-même une poire bien mûre ? Je testerai.


Sinon, cette verrine est simple dans sa réalisation et fait beaucoup d'effets !

Posté par profsvt59 à 10:06 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

lundi 2 janvier 2012

Pain surprise

Démarrons cette nouvelle année comme il se doit, en vous souhaitant que celle-ci puisse vous apporter bonheur et sérénité ! Ces mots sont simples mais semblent parfois inaccessibles... Ma résolution ? 2012 les rendra accessibles. Et je vous en souhaite tout autant !

voeux_3

 J'ai profité des vacances et des fêtes de fin d'année pour tester plein de recettes que j'avais en tête depuis un bon bout de temps. Et parmi celles-ci, le pain surprise !

Il fait toujours plein d'effets sur la table, a l'avantage d'être un apéritif unique et est suffisamment rassasiant quand le nombre de convives est important.

A la maison, on fait notre pain. Donc rien ne me semblait inaccessible dans la réalisation de cette recette, hormis peut-être la découpe du pain... Et bien je dois vous dire, n'ayez crainte ! Ça m'a pris 10 minutes et je n'ai ressenti aucune difficulté !

La seule contrainte de cette recette ? Avoir du temps devant soi : pour le repos de la pâte à pain et pour patienter le temps que le pain rassisse un minimum pour le garnir. Bref, prévoir deux jours pour le réaliser !

Bon j'avoue, il y a eu deux essais de pains, le premier nous semblant trop petit... La recette suivante vous permettra de réaliser entre 40 et 48 toasts (en fonction de l'épaisseur des tranches réalisées).

recette_pain_surprise

Pour la confection du pain, deux options : pétrissage à la main, ou en machine à pain. Nous avons choisi la deuxième option, par faute de temps. Mais aussi parce que la levée de la pâte est améliorée par la chauffe de la cuve.

Commencer par diluer la levure dans les 150 mL d'eau tiède. Y ajouter le sucre. Laisser pousser la levure 5 minutes.

Dans la cuve, mettre le lait, le beurre fondu, le sel. Recouvrir de farine puis de la levure diluée.

Lancer le programme "pâte".

A la fin du programme, sortir le pâton de la cuve, le dégazer sur un plan fariné puis façonner  une boule.

Beurrer et fariner un plat passant au four (Pour info, j'ai utilisé un moule à manqué en porcelaine, 9 cm de hauteur, 2O cm de diamètre).

Disposer la boule de pâte dans votre moule et recouvrir d'un linge humide. Laisser monter environ une heure et demi, voire plus, jusqu'à ce que la pâte est doublée de volume.

Avant cuisson, inciser le dessus de votre pain et le faire cuire 40 minutes dans  four préchauffé à 210°C et contenant un récipient d'eau.

A la fin de la cuisson, démouler votre pain et le laisser refroidir entièrement. Conserver dans un sac plastique ou un torchon jusqu'au lendemain.

1

Passons maintenant à la découpe, le lendemain.

A l'aide d'un couteau à pain, commencer par découper le haut du pain, de manière à former un couvercle. Inciser ensuite tout le pourtour du pain, afin de décoller la mie de la croûte, en prenant soin de ne pas couper le fond du pain.

Pour finir, planter votre couteau à la base du pain sur toute la longueur de la lame et donner lui plusieurs mouvements de gauche à droite dans l'objectif de décoller le cylindre de mie.

Retourner ensuite votre pain et, délicatement, à l'aide de vos mains, retirer la mie de la croûte.

3

 Il reste selon moi l'étape la plus difficile : découper ce cylindre de mie en tranches fines et régulières, en prenant soin d'obtenir un nombre pair de tranches, pour former les sandwichs.

L'idéal étant d'utiliser un couteau électrique.

Lors de la découpe, penser à respecter l'ordre de vos tranches, pour faciliter la mise en place de vos toasts.

4

Vous l'aurez compris, il ne reste plus qu'à garnir ces tranches de pain de mie à l'aide d'ingrédients de votre choix.

Pour moi, 4 saveurs, rien d'extravagant, l'essai se portait plus sur le pain : mimolette, mousse de canard au porto, fromage à tartiner aux noix et rillettes de crabe (une boite de crabe mélangée à deux cuillères à soupe de mayonnaise maison et une cuillère à soupe de ciboulette ciselée).

J'ai eu un peu de difficulté à ranger l'ensemble des mini-sandwichs dans le pain, il suffit de forcer un peu !

Le verdict : Une totale réussite ! Un pain brioché et moelleux. J'ai garni la pain 5h avant qu'il soit dégusté, délai tout à fait correct pour que le pain s'imprègne des saveurs de la garniture. A refaire sans hésiter ! Pour d'autres occasions, et en travaillant davantage les garnitures.

5

 

EDIT du 03/01 : Merci pour vos commentaires ! Pour répondre à la personne qui s'interroge sur le plat utilisé pour la cuisson dans le but de réaliser un pain surprise pour son mariage, il s'agit d'un plat en porcelaine, 9 cm de hauteur, 20 cm de diamètre. Avec le repos et la cuisson, le pain a pris de 5 cm au dessus du plat. Mais pour l'avoir lu sur plusieurs blogs (mais sans avoir testé...), une casserole fait aussi bien l'affaire, avec un revêtement anti-adhérent, ou bien beurrée et farinée !

En tout cas, n'ayez vraiment pas peur de la réalisation de ce pain surprise, j'aime la cuisine, mais la cuisine simple. Alors je vous garantie qu'il n'y a aucune difficulté dans cette recette. Le seul inconvénient est le temps nécéssaire (la veille).

IMG_0756

Posté par profsvt59 à 13:25 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags :

lundi 19 décembre 2011

Muffins "surprise" au chocolat.

Je tarde, je tarde... Fin de période scolaire, période de fêtes, et microbes en tout genre ont eu raison de moi ces deux dernières semaines !

Je vous ai parlé des muffins d'anniversaire lors de mon dernier article. Ceux-là même qui ont fait en sorte que personne ne soit mis sur la touche lors du "soufflage" de bougies de notre repas familial d'anniversaires.

J'ai farfouillé sur le net pour trouver ma recette, comme d'habitude. Mon seul impératif, qu'ils soient au chocolat !

Mon choix s'est porté sur ceux du blog C'est du gateau. Et, je découvre à l'instant que cette recette qui court de blog en blog provient à l'origine du blog de... Chrystel !!!!!! Le monde est petit... N'est-ce pas ma copine bretonne ? ;)

Après lecture des... 102 (!!!) commentaires de cette recette, un dilemme s'est posé à moi. Levure, or not levure ? Il y avait deux camps. J'ai tranché, j'en ai ajouté un demi-paquet à la recette et ma foi, je suis plutôt satisfaite.

Pour plus de gourmandise, j'ai glissé au coeur de ces muffins deux carrés de chocolat blanc aux noisettes...

Place à la recette !

Image torchon

Commencer par préchauffer votre four à 180°C (Th 6).
Mélanger ensuite les oeufs entiers avec le sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse. Ajouter la farine et la levure  à ce mélange.
Faire fondre au bain-marie le chocolat avec le beurre et l'incorporer au mélange.
Rajouter la crème.
J'ai cuit ces muffins dans de petites caissettes. Enfin, pas si petites que ça, les muffins étaient énormes !!!

Répartir un peu de pâte dans le fond de chaque caissette puis poser au centre deux carrés de chocolat. Recouvrir du reste de pâte.

Cuire les muffins entre 10 et 15 minutes, en fonction de leur taille.

Muffin 3

Verdict ? Une fois cuits, cachez-les ! Au plus vite ! Et surtout s'ils sont destinés à n'être mangés que le lendemain...

Une gourmandise parfaite pour chasser morosité et grisaille...

Un regret toutefois. Avoir loupé la photo de mes loustics de filleuls en train de se lécher les doigts jusqu'à ce qu'il n'en reste plus une miette ! Sourire

Muffin2

Muffin1

Hé, Véro ? Un "battle-muffins" dans les couloirs du collège, tu crois que ça peut le faire !?! ;)

Posté par profsvt59 à 10:11 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , ,


mardi 6 décembre 2011

Palmiers feuilletés au pesto et au noix

Ce week-end a été festif. Quatre anniversaire pour le prix d'un ! L'occasion de réunir toute la famille et de contribuer, chacun à sa manière, en participant au repas.

Etant débordée, je me suis chargée de ramener de quoi grignoter à l'apéro et de quoi mettre une bougie par personne sans abimer le gâteau Barbapapa du plus petit ! Des muffins au chocolat, extras... la recette viendra vite.

Alors quand on manque de temps, on fait simple ! Et j'ai fait, on ne peut plus simple... Recette qui tourne encore et toujours sur le net. Recette d'une simplicité enfantine. Recette modulable à volonté en fonction de ce que l'on a dans le frigo. Recette idéale quand les copains s'invitent à l'improviste !

Je vous le dis, elle a plein d'avantages cette recette !

Alors, c'est parti, top chrono ! Ben oui, elle a aussi l'avantage d'être très rapide à réaliser...

recette palmiers pesto noix

Préchauffer votre four à 210°C

Commencer par dérouler la pâte feuilletée.

J'ai choisi de faire de mettre deux saveurs dans ces feuilletés, le pesto et la noix. Mais libre à vous de n'en choisir qu'une.

Tartiner la moitié de la pâte avec le fromage à tartiner au noix et l'autre moitié de pesto.

roulé pesto cru

Recouvrir le tout de comté râpé.

 roul__et_comt_

Rouler chaque moitié de pâte sur elle-même.

 roul_

Placer le rouleau de pâte au congélateur 10 minutes pour faciliter la découpe.

Trancher la pâte en tronçons d'environ un demi-centimètre et le disposer sur une grille recouverte de papier sulfurisé ou d'une feuille de cuisson en silicone.

Cuire vos feuilletés une quinzaine de minutes, jusqu'à ce qu'ils soient bien dorés.

Et régalez-vous !

palmier_cuit

Toutes les associations sont possibles... Mes préférées ? Fromage ail et fines herbes - saumon fumé / Tapenade / ou même jambon cru - chèvre frais...

Bref, j'ai toujours une pâte feuilletée dans le congélo...

Posté par profsvt59 à 08:05 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , ,

lundi 28 novembre 2011

Velouté de carottes au curry et au cumin

Ca y est, à mon grand regret, le froid s'installe. Alors mon rituel de l'hiver reprend vie... La soupe du dimanche soir !

Celle qui permet d'avoir un repas vite fait le lundi soir, jour de reprise où l'envie de cuisiner est rarement là.

Celle qui permet souvent d'équilibrer les menus du dimanche ou, à l'inverse, l'envie de cuisiner et de se faire plaisir est plus présente.

Et surtout, celle qui se veut innovante et originale, tant que possible, parce que la soupe fut pour moi, comme pour beaucoup je suppose... un mauvais souvenir de l'enfance ! Elle était pourtant fameuse ta soupe aux poireaux papa ! ;)

Bon, et puis elle est surtout un très bon moyen d'écouler un stock stagnant de légumes du frigo, et hier, c'était en l'occurence... des carottes !

recette velouté

Commencer par émincez l'oignon. Le faire dorer avec un peu d'huile d'olive dans votre cocote-minute.

Ajouter les carottes et les pomme de terre préalablement épluchés et coupés en morceaux. Faire cuire ainsi 5 minutes.

Ajoutez l'eau, le sel, ainsi que le curry et le cumin.

Fermer la cocotte et faire cuire 20 minutes après la montée en pression.

Mixer le tout.

A ce stade, vous pouvez ajouter la crème fraiche. J'avoue, j'ai oublié, j'avais la tête ailleurs...

Velouté carotte cumin 2

J'ai par contre parsemé la soupe de graines de cumin, parce que j'adore cette épice, mais si vous êtes réticent, le cumin moulu suffit à bien aromatiser ce velouté.

Cette recette vient du site Marmiton. Je la referai, je me suis régalée. Par contre, je rajouterai un peu d'eau, j'ai trouvé le velouté un peu trop épais.

Velouté carotte cumin

Posté par profsvt59 à 21:17 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,

dimanche 20 novembre 2011

Tarte au potiron et à la poudre de fée !

Parce que souvent, les recettes ont leur histoire...

Celle-ci mérite d'être contée. Elle est légère, mais m'amène désormais irrémédiablement le sourire quand je vois un potiron !

Et cette histoire, je la dois à ma filleule, petite chipie de 5 ans et demi, qui sait très bien faire tourner en bourrique ses parents quand il s'agit de manger des légumes !

Mais sa marraine a de la ressource,  alors quand elle vient passer quelques jours à la maison, tous les subterfuges sont bons ! Et même qu'elle trouve maintenant que "le potiron, marraine, c'est trop bon !"

Alors, pourquoi cette tarte à la poudre de fée ?

Et bien parce que j'ai bien compris que malgré ma grande volonté à vanter les mérites de ma super tarte au potiron, saucisses de Strasbourg et à la vache qui rigole,  j'allais devoir m'accrocher et ruser...  "M'enfin Marraine, quelle drôle d'idée de vouloir y ajouter du potiron ! Une tarte à la saucisse, ça me va très bien !" Oui, elle a de la répartie la demoiselle...

Nous voilà donc en pleine confection de cette fameuse tarte quand soudain, elle me sort une histoire abracadabrante de poudre de fée qui aurait des pouvoirs insoupçonnés !

Bon, j'avoue, sur le coup, du haut de mes 32 ans... j'ai eu du mal à rentrer dans cette naïveté que toutefois, je lui envie. Je me suis même dis qu'elle était en train de me tester...

Mais soudain, voyons bien que cette poudre de fée c'était une affaire on ne peut plus sérieuse, j'ai eu un éclair de génie !

"Mais Laurine, sais-tu qu'une fée vient régulièrement dans mon jardin y déposer de la poudre de fée ? Et que cette poudre de fée a le pouvoir de faire aimer aux petites filles tout ce qu'elle n'aime pas manger !?!" (Bon, là, à ce stade, il faut assumer votre énorme mensonge ainsi que ce regard interrogateur qui vous scrupte !)

N'hésitez pas alors à mentir encore plus ! Oui je sais ce n'est vraiment pas beau... Mais en voyant ses yeux briller, le mensonge n'avait plus rien d'un vice !

Et terminez votre argumentaire par... votre pot à épices contenant les noix de muscade !

Savourez alors votre réussite et ce petit moment de rêve que vous venez de vous accorder malgré votre grand âge !

Bon, trêve de blabla mais, revivre ce petit intermède me donne le sourire !

recette tarte potiron

Epluchez vos légumes et coupez les en cubes.

J'ai utilisé la même casserole pour cuire les pommes de terre et le potiron. Démarrez la cuisson des pommes de terre dans l'eau froide. Lorsque celle-ci bout, y ajoutez-y le potiron. Laisser cuire 15 minutes.

Pendant ce temps là, précuire votre fond de tarte 10 minutes dans un four chauffé à 200°C. Le laisser refroidir.

Mixez vos légumes cuits avec les oeufs, les petits-suisses, les "vache qui rigole", le sel, le poivre et une pincée de noix de muscade (Ne l'oubliez surtout pas ! Vous aurez compris que c'est cela qui va conditionner le fait que vos loulous apprécieront, ou pas, cette tarte... ;) )

Coupez vos saucisses de Strasbourg en petits morceaux d'environ 1 cm et répartissez-les sur votre fond de tarte. Récouvrez ensuite du mélange mixé.

Cuire votre tarte 20 minute dans votre four préchauffé.

Il ne vous reste plus qu'à vérifier le pouvoir de la poudre de fée. Et.... Yes ! Ca fonctionne !!!!


tarte potiron 1

Tarte très sympa, pour les petits, comme pour les grands. Parfaite pour un repas du soir, ou même froide pour un repas à emmener.

N'hésitez pas à la faire refoidir 5 minutes avant de la dévorer, la garniture se tiendra mieux et je trouve que la saveur du potiron est plus pronocée.


tarte potiron 2

 

Et surtout, ne soyez pas étonnés quand, à chaque visite, la petite rêveuse vous demande si votre fée vient régulièrement vous rendre visite !

Ahhh, ce que c'est beau d'avoir 5 ans....

jeudi 17 novembre 2011

Tarte fine aux figues, chèvre frais et jambon sec

Bon, ces figues...

J'avoue, à force de passer devant le plat et de les picorer une à une et bien, il n'y en avait plus tant que ça !

Mais suffisamment, pour me régaler d'une recette où ces figues de fin de saison seraient bien meilleures cuites que crues.

N'ayant pas eu le temps de chercher une recette cette semaine, je me suis débrouillée avec les moyens du bord ! Mon imagination, les fonds de frigo et les associations intemporelles : figues, chèvre, jambon sec et noix.

recette

Commencer par préchauffer le four à 210°C. Étaler votre pâte feuilletée sur du papier sulfurisée ou, pour moi, une feuille de cuisson silicone. La faire cuire une dizaine de minutes jusqu'à ce qu'elle soit légèrement dorée (N'hésitez pas à la piquer si elle gonfle de trop ). La laisser refroidir

En parallèle, laver les figues, les essuyer et les couper en tranches fines.

Repartir les tranches de figues en rosace sur la pâte. Parsemer de morceaux de chèvre frais.

Éplucher les noix puis les concasser. Les répartir sur la tarte. Y ajouter du thym et poivrer.

Arroser le tout du miel. (Si comme moi, votre miel s'est cristallisé, 30 secondes au micro-onde !)

tarte fine figue chèvre

Cuire la tarte dans le four chaud, entre 10 et 15 minutes.

A sa sortie du four, ajouter le jambon sec coupé en lanières.

A déguster bien chaud !

 tarte figue chèvre

Le verdict va être simple... C'était délicieux ! Seule la salade a peut-être fait défaut.

J'ai hésité sur l'ajoût des noix. J'ai bien fait, elles ont apporté un goût torréfié à la douceur du chèvre.

Donc, à refaire ! Quand les figues seront encore à cueillir toutes chaudes sur le figuier.... (Oui, décembre approche et j'en suis déjà à rêver à la chaleur de l'été prochain... Cherchez l'erreur ! ;) )

Alors, en repas du soir, ou en entrée raffinée, cette recette est goûteuse et a surtout l'avantage d'être vite préparée.


tarte figues chèvre


Posté par profsvt59 à 21:35 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

lundi 14 novembre 2011

Roti de porc farci au jambon sec et aux chamipgnons

Plus d'un an.
Et oui, mon dernier message sur ce blog date maintenant de plus d'un an...

Alors pourquoi cette réapparition subite ?
Tout simplement pour assouvir un manque.

Je ne m'étendrais pas sur les raisons de mon silence, elles sont multiples. Mais ce silence n'a que trop duré !
L'envie de partage et d'échanges s'exprime à nouveau et l'envie de me remettre activement en cuisine, aussi !

Certains remarqueront que le blog à un nouveau look.
Pour ce nouveau départ, je voulais que ces quelques pages que je partage avec vous me ressemblent davantage. C'est chose faite.

Pas de perte de temps inutile, place à une nouvelle recette !

Un roti de porc. Loin d'être ma viande préférée... Mais, depuis que j'ai trouvé un petit producteur de viande de porc en vente directe de l'élevage près de chez moi, ma vision n'est plus la même. Une viande moelleuse, peu grasse, l'idéal pour une viande farcie !

Tout comme je le fais désormais pour le roti de porc Orloff, j'ai découpé ma viande en spirale, permettant ainsi à la farce de ne pas s'échapper à la cuisson.

recette roti de porc

Commencer par préparer les champignons. Les éplucher et les couper en lamelles. Les faire revenir dans un peu d'huile d'olive avec une gousse d'ail pilé et du persil ciselé.

Retirer du feu les champignons lorsqu'ils sont légérement dorés.

Préparer ensuite le roti. Le découper en spirale, de manière à obtenir une grosse tranche, comme expliqué ici.

roti en tranche

Recouvrir la tranche de roti de jambon sec, puis d'une couche de champignons. (S'il vous en reste, conservez-les pour la sauce).

roti et champi

Enrouler ensuite votre roti à nouveau, en le maintenant le plus sérré possible puis le ficeler. (En fonction de votre dextérité, c'est à ce moment là que vous pestez et que devez vous dire que finalement vous savez pourquoi vous être prof et pas bouchère !!! Sourire)

Mouai, l'est pas si mal que ça mon rôti ficelé, voyez donc :

roti roulé

 Bon, il ne reste plus qu'à cuire la bête !

Emincer vos oignons ou ognons c'est selon...  (Et oui, vous aussi vous tombez des nues einh !?! Semblerait qu'il y ait eu une réforme de l'orthographe française en 1990, j'ai appris ça la semaine dernière !!! Si vous voulez en savoir plus, allez jeter un oeil , ça vaut le détour !)

Revenons-en à nos oignons. Les faire revenir avec un peu d'huile d'olive dans une cocotte. Puis saisir le roti sur toutes ces faces.

Ajouter ensuite le vin blanc, l'eau, le fond de veau, l'ail, le thym et le laurier et les champignons s'il vous en reste. Assaisonner.

cuisson roti

Laisser mijoter votre roti à couvert. Vérifier que le jus de cuisson ne s'évapore pas trop. Si besoin, ajouter un peu d'eau ou de vin blanc.

Pour le temps de cuisson, il faut compter une heure par kilo de viande. J'avoue que mon roti a mijoté un peu plus, ça n'a rien gâché !

A la fin de la cuisson, ajouter 2/3 cuillères à soupe de crème fraiche épaisse à votre sauce pour la lier. Légère ou pas, c'est à vous de voir. Mais surtout, ne plus faire bouillir votre sauce après l'adjonction de la crème, elle risquerait de coaguler.

Le roti de porc cuit en cocotte conserve tout son moelleux et le jambon sec lui apporte un p'tit côté fumé très agréable. A refaire, sans aucun doute !


roti cuit


Objectif de la semaine... Trouver une ou plusieurs recettes pour écouler le stock de figues tardives ramassées dans le jardin ce week-end ! Et oui, le soleil encore présent en ce mois de novembre dans le Nord a permis aux dernières figues de mûrir !

Alors même si elles sont beaucoup moins sucrées que celles de cet été, on ne va quand même pas les gâcher...

figues

Posté par profsvt59 à 08:04 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , ,